Le mariage est réussi !

Résultats des votations d'Aubonne

Résultats des votations de Montherod

Merci à tous pour votre soutien !

Fusion de communes : vive l’union à deux !

Baptisée HERA, du nom de la déesse grecque antique des mariages, la fusion de communes prend un nouveau départ pour Aubonne et Montherod. Le contrat à quatre, avec Saubraz et Saint-Oyens, certes refusé en 2015, constitue, trois ans après, de l’avis des Municipalités d’Aubonne et de Montherod, le socle d’une future alliance, à deux. Les préliminaires sont avancés. Avant les vacances d’été, les Municipalités ont adopté la convention de fusion, validée par le Service des communes du canton.

A Montherod, une commission du Conseil général étudie déjà le document, qui règle les modalités de la fusion, en vue du vote des législatifs, le 25 septembre. La population se prononcera, elle, le 25 novembre. Quatre groupes de travail, formés d’élus et d’habitants des deux communes, ont planché préalablement sur des thèmes, tels les investissements, les finances, les règlements, l’administration, les ressources humaines, la mobilité, le patrimoine, le nom, les armoiries et les sociétés locales.

 
 
La future commune prendra le nom d’Aubonne

Comment s’appellera la future commune ? Cet élément géographique et identitaire essentiel a débouché sur un choix unanime: le couple s’appellera Aubonne. Logique et
naturel, ce nom se réfère au but premier de la fusion : se réunir autour d’Aubonne, identifié comme centre régional par le Plan directeur cantonal. De plus, ce nom, connu
dans le canton et au-delà, pas que pour ses vignes, permettra de situer la nouvelle entité. Aubonne accueillera l’administration commune. Les numéros postaux resteront.

Les sociétés locales poursuivront leurs activités sans changement imposé,
même si elles recrutent déjà leurs effectifs dans une zone élargie. La mention « Montherod, Commune d’Aubonne » figurera sur les panneaux d’entrée de localité. Les bourgeois des ex-communes acquerront le droit de cité de la commune fusionnée. Le nom de l’ancienne sera cependant inscrit, entre parenthèses, après le nouveau nom.

 
Pas touche au rouge et jaune !
Le groupe de travail rapportant sur le nom de la commune s’est intéressé au sujet sensible des armoiries. Il propose ainsi de conserver celles d’Aubonne, qui réunissent
le jaune et le rouge qu’on retrouve à Montherod.
Ces couleurs, liées à l’histoire, rappellent le traité de combourgeoisie de 1510 entre Aubonne et Genève, qui autorisait les marchands à faire des affaires dans les deux
villes sans être taxés.
 
Ce qui changera
La convention de fusion définit encore l’organisation politique, qui déploiera ses effets dès le début de la législature 2021-2026. La Municipalité comptera cinq membres,
quatre d’Aubonne et un de Montherod, élus, pour la première législature seulement, dans deux arrondissements, qui, plus tard, n’en feront plus qu’un. Les 55 conseillers
communaux se répartiront à raison de 47 pour Aubonne et 8 pour Montherod. Provisoirement, du 1er janvier, coup d’envoi officiel de la fusion, au 30 juin 2021, les Conseils siégeront ensemble. L’exécutif de transition inclura les cinq municipaux aubonnois en fonction et deux municipaux de Montherod. Le syndic sera celui d’Aubonne, en exercice lors de l’entrée en vigueur de la convention. Les premières
élections post-fusion auront lieu en même temps que le renouvellement ordinaire des autorités communales dans le canton.
 
Ce qui ne changera pas
Au quotidien, peu de choses changeront pour les citoyens. Les sociétés locales continueront leurs activités. Les aspects administratifs régis par le canton resteront les mêmes et les points suivants, déjà partagés aujourd’hui, seront plus simples à gérer et donc plus efficaces :
• Secteur scolaire et parascolaire
• SDIS et infrastructures
• Tâches de police (sécurité et stationnement)
• Déchetterie de Chetry
• Station d’épuration
• Approvisionnement en gaz
• Exploitation du réseau d’eau
• Groupement forestier.
 

Municipalité d’Aubonne
De g. à dr. : Jean-Christophe de Mestral –

Luc-Etienne Rossier (Syndic)
Pascal Lincio – Sandra Linder – Michel Crottaz

Municipalité de Montherod
De g. à dr. : Raymond Liardon – Claude Ioset (Syndic) – Gabrielle Jan-Guignard
Léopold Spruyt – Jean-Yves Tharin
   
La fusion dans les agendas !

Après le 1er août, fêté en commun à l’Arboretum et la présence d’un stand d’information à AubonnExpo, du 23 au 26 août les dates suivantes sont à retenir.


25 septembre :
Détermination des deux législatifs communaux
sur la convention de fusion.


25 novembre :
Vote populaire à Aubonne et à Montherod.


Dans les six mois, dès la votation :
Le Conseil d’Etat et le Grand Conseil
se prononcent.


1er janvier 2021 :
Entrée en vigueur de la fusion.


Printemps 2021 :
Election des nouvelles autorités communales
pour la législature 2021-2026.

   
Si on a manqué le début …

Le processus en cours est le dernier chapitre d’une histoire vieille de quelques années. Des dates :


2006-2011 : douze communes autour d’Aubonne entament une étude sous le nom d’Aubonne+, pour réfléchir à des thèmes tels que l’administration, le traitement des
eaux usées, la question des déchets, la sécurité, etc.

23 juin 2015 : le oui des Conseils d’Aubonne, Saubraz, Saint-Oyens et Montherod à une alliance à quatre.


13 septembre 2015 : le refus des aubonnois. En cause : Essentiellement un projet entre des partenaires sans frontière commune.
Novembre 2017 : les Conseils d’Aubonne et de Montherod
disent un oui de principe à un mariage à deux, suite à la réouverture du dossier par les exécutifs élus en 2016, l’été dernier, après un temps d’attente.

 
Oui, parce qu’on est plus forts ensembles !
Un comité de soutien s’est investi à Aubonne et à Montherod pour sensibiliser la population à une démarche profitable à tous. Ses membres ainsi que les Syndics
évoquent chacun leur vision de la fusion. Citations :
Comité de soutien :
« C’est en riant que l’on se détend et c’est
en fusionnant qu’on va de l’avant ! »
Loris Personini

« La fusion, pour unir nos forces ! »
Frédéric Pfäuti
« Quatre ans municipal et dix-huit ans syndic, je suis convaincu que c’est la meilleure issue pour notre commune ! »
Philippe Chevallaz
« Montherod et Aubonne, nos chemins sont les mêmes. Continuons et construisons
ensemble ! »
Christian Streit
« Aubonne-Montherod, c’est un engagement peu risqué. Nous avons une histoire
commune depuis de nombreuses années et ce sont des perspectives intéressantes pour faire face aux défis qui nous attendent ! »
Nicolas Suter
« Aubonne-Montherod pour viser plus haut ! »
André Pfäuti
« Une fusion si naturelle s’impose d’ellemême ! Aubonne et Montherod partagent déjà tellement ! »
Jacqueline Cretegny
« Triathlon ou volleyball, les sportifs passent d’Aubonne à Montherod, réunis pour un avenir plus beau ! »
Olivier Tardy
« Aubonne et Montherod, deux communes aux
visages très différents… et pourtant ! Sortir de sa zone de confort, aller à la rencontre les uns des autres, se mettre ensemble pour mieux se connaître, pour mieux se respecter, pour l’élaboration de projets communs . Un défi dont
chacun sortira grandi et enrichi ! »
Catherine Tschabold
« En fusionnant Aubonne et Montherod, nous choisissons notre avenir aujourd’hui.
Nous nous donnons la chance d’avoir une gouvernance forte, compétente, tournée vers les enjeux de demain ! »
Gérard Bigler
« Une fusion qui fait du sens ! »
Josselin Meylan
« Une fusion pleine de bon sens du point de vue des synergies et des prestations offertes à la population des deux communes ! »
Olivier Gétaz
« Oui à la fusion parce qu’on est plus forts ensembles et qu’on partage de nombreux
projets et activités en tant que voisins ! »
Jean-Luc Tschabold
 
 
Le mot des syndics
« Etre ensemble, ce n’est pas aller plus vite, mais c’est aller plus loin ! »
Luc-Etienne Rossier
« Et si la fusion était synonyme de proximité
renforcée ? Des moyens en plus pour soutenir les projets locaux et privés. Des
possibilités d’échanges plus larges entre ceux qui ont des besoins et ceux qui
peuvent aider ! »
Claude Ioset

Groupes de travail - rapports

 

 
Remonter