EXPOSITION D’ART CONTEMPORAIN

Sur la Promenade de l’Allée du Chêne

Du 4 juillet jusqu’à fin octobre 2024

L’Exposition d’art contemporain d’Aubonne, désormais à sa troisième édition, est un événement organisé par la Commission Culturelle et Sportive, avec le soutien de la Commune d’Aubonne et de sa Municipale Mme Catherine Zweifel.

Cette manifestation vise à mettre en lumière la richesse artistique de notre région en présentant les œuvres de trois artistes talentueux et une sélection diversifiée d’œuvres créatives et innovantes.  

Chaque année, cette exposition offre aux visiteurs une occasion unique de découvrir différentes perspectives et formes d’expression artistique reflétant les tendances actuelles de l’art contemporain. Cet événement s’inscrit dans la volonté de la Commune de promouvoir la culture locale et de soutenir les artistes émergents, tout en enrichissant la vie culturelle de la communauté d’Aubonne. 

La Promenade de l’Allée du Chêne offre un cadre pittoresque et accueillant pour les visiteurs, permettant une immersion dans l’univers artistique des trois participants : Marianne Maillefer de Vullierens, Léa Zamolo d’Aubonne, Christian Vonarburg d’Etoy.  

Les trois artistes sélectionnés ont été choisis pour leur excellence artistique et leur capacité à captiver et inspirer le public. Leurs œuvres reflètent un large éventail de styles et de techniques, offrant ainsi une expérience enrichissante pour les visiteurs. 

Pour la Commission Culturelle et Sportive
Flaminia Basso
Yves Meylan
Serge Michel

Marianne Maillefer

Voilà bientôt 30 ans que la couleur m'attire. D'abord à travers le dessin, puis, petit à petit, l'acrylique  a pris le dessus. Et que de découvertes au fil des nombreux stages suivis : expérimenter des techniques, associer des matériaux, jouer avec les médiums. Quoi de plus ludique que de marier tous ces possibles, transgresser certaines règles pour créer des effets. J'aime aborder un support neuf (toile, papier, mdf), souvent carré, choisir les couleurs qui m'attirent à l'instant et partir à l'aventure, en m'appuyant sur des collages, des traits, des pigments, des structures : une "mise en toile" pleine d'imprévus qui ouvre à la créativité, m'entraîne sur des chemins inconnus, sur lesquels parfois je me perds, et parfois me ravissent.

Ce processus créateur enrichit ma sensibilité, me pousse à une constante évolution et m'assure de nombreuses heures de bien-être et de plaisir.

Léa Zamolo

Léa Zamolo est née en 1990. Elle a étudié à Strasbourg, une Manaa au lycée Le Corbusier, ensuite une licence de design et un master en Arts Plastiques recherche et Critique d’Art à la faculté des Arts. Elle a aussi obtenu un CAP de fleuriste après ses études supérieures, parce qu’elle aime les possibilités créatives qu’offrent les fleurs.

Elle dessine et peint depuis toujours, les arts visuels la passionnent. Elle s’inspire du graphisme, de la photo, de l’illustration ancienne et contemporaine, des Beaux Arts et Arts Décoratifs... sans distinction. Tout ce qui est empreint de beauté est source de créativité.

Bien sûr la Nature la passionne également: vivante, forte et douce, elle est un régal infini pour les yeux -et tous les autres sens.

Léa vit en Suisse depuis quelques années et à Aubonne depuis un peu plus d’un an où elle s’est installée après avoir sensiblement pérégriné.

Christian Vonarburg

Né à Fribourg. École d'art à Neuchâtel, école professionnelle (architecture) à Fribourg, université (psychologie, ressources humaines) à Guatemala City. Travail dans l'éducation à Guatemala city (universités Francisco Marroquín, Rafael Landívar et Mariano Gálvez) et en Suisse romande (ONU, UICN et au Centre pour l’éducation digitale à l'EPFL). Expositions à Fribourg, Lausanne, Genève, Paris, New York, Amherst. Collections État de Fribourg, Nestlé, GroupeE, ECAB, Swisscom, TPF.

https://www.instagram.com/christian.vonarburg

Son domaine est la géométrie abstraite. Voici ce qu’il dit de son processus créatif :

  • Mon travail poursuit les recherches et expérimentations débutées au siècle passé (organisation non représentative des formes et des couleurs), et réutilise des motifs géométriques issus de traditions plus anciennes (1).
  • l'approche est objective et analytique ; elle introduit une manière algorithmique de procéder ainsi que des méthodes stochastiques contrôlées (2) ; les compositions sont ordonnées et précises.
  • des polygones élémentaires combinés forment des motifs ; les motifs arrangés forment des figures primaires (3). 
  • le motif est au service de la couleur ; il gère sa distribution de manière linéaire ou stochastique (4), et, le cas échéant, traduit les systèmes de couleurs continus en systèmes de couleurs discrets (5) ; ma recherche se concentre sur la capacité multiple du motif à véhiculer/ propager la couleur.
  • une attention particulière est portée sur les relations entre les couleurs et l'expérience visuelle directe (le travail se veut autonome et autosuffisant, il offre, la plupart du temps, une expérience sensiblement différente de près et de loin) (6).

La technique :

  • les polygones sont écrits de manière programmatique en scalable vector graphics (7). ils sont positionnés les uns à côté des autres - sans chevauchements, sans effets de flou/ sans artifices (formes franches).
  • les couleurs sont appliquées de manière complète - sans transparences/ sans artifices (couleurs franches).

(1) motifs géométriques issus de traditions anciennes. par exemple : cercles entrelacés, hexagones.

(2) des méthodes stochastiques contrôlées. par exemple : des variations de couleurs.

(3) des polygones élémentaires combinés forment des motifs ; les motifs arrangés forment des figures primaires. Par exemple : un carré.

(4) le motif gère la distribution de la couleur.